Fleur de printemps et bottes de pluie…

On oublie parfois qu’en plus d’un technicien (plus ou moins) aguerri, un photographe est également un artiste.

Est surtout un artiste.

Et il arrive même que le photographe lui-même en vienne à l’oublier, noyé dans les conventions, les obligations et les demandes.

En début de semaine dernière, j’ai passé 3 jours sur la Côte d’Azur pour suivre le Workshop de la très talentueuse Ingrid Lepan et de son équipe de choc. Une espèce de parenthèse enchantée, avec un groupe de photographes bienveillants et motivés, dans un atelier bigarré qui ressemble à la caverne d’Ali Baba.
Mais j’y reviendrai plus en détail dans un prochain article qui y sera consacré…

De ce workshop, j’ai retiré une belle leçon: accueillir et accepter sa sensibilité artistique. Maîtriser la technique, certes, mais l’oublier pour ressentir et créer.

J’ai utilisé mon modèle favori pour tester ce nouveau regard, et j’en partage avec vous les résultats. 🙂

Photographe Valais - Violette avril 2016-2

Photographe Valais - Violette avril 2016-3

Photographe Valais - Violette avril 2016-4

Photographe Valais - Violette avril 2016-5

Photographe Valais - Violette avril 2016-6

Photographe Valais - Violette avril 2016-7

Photographe Valais - Violette avril 2016-8

Photographe Valais - Violette avril 2016-9

Photographe Valais - Violette avril 2016-10

Photographe Valais - Violette avril 2016-11

Photographe Valais - Violette avril 2016-12

Photographe Valais - Violette avril 2016-13

Photographe Valais - Violette avril 2016-14

Photographe Valais - Violette avril 2016-15